Psychologie et milieu de l’éducation: le poids des dilemmes éthiques

Vient de paraitre dans la revue Psychologie Québec du mois de juin 2021, revue officielle de l’Ordre des psychologues du Québec

Ma collègue, Nancy Landry, et moi-même, avons eu le privilège de contribuer à ce dossier spécial Et nous? La détresse professionnelle: pour aider sans s’enliser, confié à la gouverne de Dre Pascale Brillon, psychologue et experte bien connue, entre autres, pour son apport aux thèmes du trauma vicariant et de la fatigue de compassion.

Via notre article, Psychologie et milieu de l’éducation: le poids des dilemmes éthiques, nous faisons état de certains défis propres à notre profession et des stresseurs inhérents. Loin d’être un billet de revendication, il s’agit simplement d’une mise en bouche qui vise à rappeler l’importance de faire preuve de bienveillance envers soi-même pour être en mesure d’exercer pleinement nos fonctions, ainsi que de sensibiliser les milieux aux différents enjeux entourant notre profession dans ce contexte de pratique précis: les enjeux légaux, déontologiques, éthiques, organisationnels et personnels.

La nécessité d’être soutenue par un milieu de travail sain et bienveillant y est abordée, faute de quoi, envahi par la charge, limité par le temps et muselé par le secret professionnel, la position de vulnérabilité du psychologue est sans équivoque, ce qui devient un terrain particulièrement propice aux sentiments d’impuissance, à la détresse, à l’épuisement, à la fatigue de compassion.

« Être psychologue, dans les bonnes dispositions, est un privilège, une source infinie de gratification et, surtout, un travail qui n’est jamais en quête de sens. »

Dre Christine Grou, présidente de l’Ordre des psychologues du Québec

La mise en place de mesures préventives, tant sur le plan personnel qu’organisationnel, s’avère nécessaire dans un tel contexte et ce, afin de maintenir notre vitalité d’intervenant et de continuer à offrir des services rigoureux, de qualité, empreints d’empathie et de bienveillance envers nos élèves et les acteurs qui gravitent autour d’eux. Il s’agit d’un ingrédient de base essentiel à l’accomplissement de la mission éducative qui nous est confiée par l’État.


Pour consulter notre article, cliquez sur le lien suivant:

https://www.ordrepsy.qc.ca/-/psychologie-et-milieu-de-l-%C3%A9ducation-le-poids-des-dilemmes-%C3%A9thiques/1.3

Découvrez le dossier complet Et nous? La détresse professionnelle: pour aider sans s’enliser parut dans la revue Psychologie Québec du mois de juin en cliquant sur le lien externe suivant (site de l’Ordre des Psychologues du Québec):

https://www.ordrepsy.qc.ca/psychologie-quebec

Avis légaux

Publié par Louise Rodrigue, psychologue/neuropsychologue scolaire

Détentrice d’un grade de doctorat en psychologie, neuropsychologue en milieu scolaire et fondatrice du site WWW.1001NEURONESENACTION.COM

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s