RAI – Modèle de réponse à l’intervention

Il y a consensus à ce sujet: intervenir en amont est généralement gagnant!

Le modèle RAI part de cette philosophie: offrir un solide enseignement à la base et intensifier les interventions s’il y a lieu.

Utile tant sur le plan des apprentissages que sur le plan comportemental, ce modèle peut…

Lire la suite…

Psychologie et milieu de l’éducation: le poids des dilemmes éthiques

Vient de paraitre dans la revue Psychologie Québec du mois de juin 2021, revue officielle de l’Ordre des psychologues du Québec

Ma collègue, Nancy Landry, et moi-même, avons eu le privilège de contribuer à ce dossier spécial Et nous? La détresse professionnelle: pour aider sans s’enliser, confié à la gouverne de Dre Pascale Brillon, psychologue et experte bien connue, entre autres, pour son apport aux thèmes du trauma vicariant et de la fatigue de compassion.

Via notre article, Psychologie et milieu de l’éducation: le poids des dilemmes éthiques, nous faisons état de certains défis propres à notre profession et des stresseurs inhérents. Loin d’être un billet de revendication, il s’agit simplement d’une mise en bouche qui vise à rappeler l’importance de faire preuve de bienveillance envers soi-même pour être en mesure d’exercer pleinement nos fonctions, ainsi que de sensibiliser les milieux aux différents enjeux entourant notre profession dans ce contexte de pratique précis: les enjeux légaux, déontologiques, éthiques, organisationnels et personnels.

La nécessité d’être soutenue par un milieu de travail sain et bienveillant y est abordée, faute de quoi, envahi par la charge, limité par le temps et muselé par le secret professionnel, la position de vulnérabilité du psychologue est sans équivoque, ce qui devient un terrain particulièrement propice aux sentiments d’impuissance, à la détresse, à l’épuisement, à la fatigue de compassion.

« Être psychologue, dans les bonnes dispositions, est un privilège, une source infinie de gratification et, surtout, un travail qui n’est jamais en quête de sens. »

Dre Christine Grou, présidente de l’Ordre des psychologues du Québec

La mise en place de mesures préventives, tant sur le plan personnel qu’organisationnel, s’avère nécessaire dans un tel contexte et ce, afin de maintenir notre vitalité d’intervenant et de continuer à offrir des services rigoureux, de qualité, empreints d’empathie et de bienveillance envers nos élèves et les acteurs qui gravitent autour d’eux. Il s’agit d’un ingrédient de base essentiel à l’accomplissement de la mission éducative qui nous est confiée par l’État.


Pour consulter notre article, cliquez sur le lien suivant:

https://www.ordrepsy.qc.ca/-/psychologie-et-milieu-de-l-%C3%A9ducation-le-poids-des-dilemmes-%C3%A9thiques/1.3

Découvrez le dossier complet Et nous? La détresse professionnelle: pour aider sans s’enliser parut dans la revue Psychologie Québec du mois de juin en cliquant sur le lien externe suivant (site de l’Ordre des Psychologues du Québec):

https://www.ordrepsy.qc.ca/psychologie-quebec

Avis légaux

LA DOUANCE : PLUS FRÉQUENTE QU’AUPARAVANT?

Auteurs: Julie Duval et Marie-Josée Caron, neuropsychologues

Article frais paru sur le site de l’AQNP.

Les auteurs mentionnent:

« La douance ne se décèle pas dans des traits de caractère ou de personnalité, même avec un bon bulletin scolaire. Tout comme elle est rarement la cause de problèmes comportementaux, psychoaffectifs ou sociaux, comme le sous-entendent les motifs de consultation que nous venons d’évoquer. »

https://aqnp.ca/blogue/douance-plus-frequente-quauparavant/?fbclid=IwAR0JNZ34dMLqOkk2H2MBDJfB4_132KQhaW2NrFHCVobrpPxPhEqru2JGSO4

1001 Neurones En Action

Le consensus mondial 2021 sur le TDA/H existe maintenant en français.

Le consensus mondial 2021 sur le TDA/H existe maintenant en français. Bonne lecture ! Pour le lire c’est ici : decc81claration-de-consensus-…

Le consensus mondial 2021 sur le TDA/H existe maintenant en français.

Rééducation, mémoire à court terme et dyslexie: évitons de faire dire à la recherche ce qu’elle ne dit pas…

 

S’il y a un trouble qui a la vie dure en ce qui a trait aux fausses croyances, celui de la dyslexie est probablement en tête de peloton.

Les propositions de rééducation sont diverses et parfois remplies de fausses promesses. Une des méthodes fréquemment citées consiste à rééduquer la dyslexie via la mémoire à court terme. Les résultats sont toutefois souvent décevants… Voici donc quelques faits avérés, issus de données probantes, à ce sujet:

  • FAIT: pour l’instant, peu d’études ont évalué l’efficacité et la validité de la rééducation de la mémoire à court terme dans la dyslexie. Nous en sommes beaucoup plus au stade de l’hypothèse théorique qu’à l’efficacité démontrée!
  • FAITS: La méthode par « récapitulation articulatoire » (consistant à rafraîchir les informations à maintenir via leur répétition subvocale), le fameux Drill au maintien d’informations phonologiques, les programmes d’entraînement des processus d’analyse phonologique, les stratégies de rééducation de la composante sérielle de la mémoire à court terme n’ont pas d’efficacité démontrée spécifiquement sur la lecture;
  • FAIT: En ce qui a trait à l’entraînement de la mémoire à court terme à partir de programmes informatisés tels que Cogmed ou Jungle Memory, bien qu’intéressants et encourageants à certains égards, ils n’ont pour le moment pas fait leurs preuves d’efficacité chez nos petits lecteurs atypiques!

Finalement, étant donné le manque de travaux concernant l’efficacité des différents types d’approches de rééducation de la mémoire à court terme versus la dyslexie, l’intervenant avisé se gardera de faire des recommandations hâtives et la prudence devra être de mise afin de ne pas créer de faux espoirs.

Références

Hitchcock, C. & Westwell, M.S. (2017). A cluster-randomised, controlled trial of the impact of Cogmed Working Memory Training on both academic performance and regulation of social, emotional and behavioural challenges. Journal of Child Psychology and Psychiatry, 58, 140-150. doi:10.1111/jcpp.12638

Majerus, S. & Poncelet, M. (2017). Dyslexia and short-memory/working memory deficits: Involvement for remediation. ANAE – Approche Neuropsychologique des Apprentissages chez l’Enfant. 29. 295-302.

Melby-Lervag, M., Redick, T. S. & Hulme, C. (2016). Working Memory Training Does Not Improve Performance on Measures of Intelligence or Other Measures of “Far Transfer”: Evidence from a Meta-Analytic Review. Perspectives in Psychological Sciences, 11, 512-534. doi:10.1177/1745691616635612

Swanson, H.L., Kehler, P. & Jerman, O. (2010). Working memory, strategy knowledge, and strategy instruction in children with reading disabilities. Journal of Learning Disabilities, 43, 24-47. doi:10.1177/0022219409338743

Von Bastian, C. & Oberauer, K. (2014). Effects and mechanisms of working memory training: a review. Psychological Research, 78, 803-820. doi:10.1007/s00426-013-0524-6