Émotions négatives et pensées non aidantes – Suggestions d’outils

© Louise Rodrigue, psychologue/neuropsychologue scolaire

Voici quelques outils à consulter pour aider l’élève à restructurer ses pensées:

COMMENT AIDER L’ENFANT À DÉSAMORCER SES PENSÉES NON AIDANTES ?

(Primaire)

Cet outil, disponible sur le site internet du Comité québécois pour les jeunes en difficulté de comportement (CQJDC), vise la clientèle des enfants du primaire qui éprouvent des difficultés à gérer leurs émotions. 

Les objectifs de l’outil sont d’aider l’enfant à confronter ses pensées non aidantes qui suscitent des émotions négatives et à les remplacer par des pensées aidantes et réalistes plus susceptibles d’entraîner des émotions positives.

Conçu par Line Massé (professeure titulaire au Département de psychoéducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières), Jeanne Lagacé-Leblanc (assistante de recherche à l’Université du Québec à Trois-Rivières) et par Claudia Verret (professeure au Département des sciences de l’activité physique de l’Université du Québec à Montréal).

COMMENT AIDER LE JEUNE À DÉSAMORCER SES PENSÉES NON AIDANTES ?

Cet outil, disponible sur le site internet du Comité québécois pour les jeunes en difficulté de comportement (CQJDC), cible la clientèle adolescente éprouvant des difficultés à gérer leurs émotions. 

Les objectifs de l’outil sont d’aider le jeune à confronter ses pensées non aidantes qui suscitent des émotions négatives et à les remplacer par des pensées aidantes et réalistes plus susceptibles d’entraîner des émotions positives.

Conçu par Line Massé (professeure titulaire au Département de psychoéducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières), Jeanne Lagacé-Leblanc (assistante de recherche à l’Université du Québec à Trois-Rivières) et par Claudia Verret (professeure au Département des sciences de l’activité physique de l’Université du Québec à Montréal).

Dernière mise à jour: 9 juillet 2021

%d blogueueurs aiment cette page :