Épilepsie temporale

© Louise Rodrigue, psychologue/neuropsychologue scolaire

Ce type d’épilepsie est plutôt commun: il est estimé que le deux tiers des épilepsies partielles chez les adolescents et les adultes seraient de ce type.

Prenant origine dans le lobe temporal, bien souvent dans la région médiane du lobe temporal, incluant l’hippocampe, ses conséquences sont beaucoup moins documentées chez l’enfant que chez l’adulte.

Chez l’enfant, l’épilepsie temporale se manifeste rarement de façon isolée. Elle survient souvent (mais pas exclusivement) dans lorsqu’il y a une tumeur au cerveau et/ou sur malformation (dysplasie).

En début de crise, l’élève pourrait présenter une aura (ceci pourrait se manifester par une sensation de haut le coeur). Pendant la crise, son regard pourrait devenir fixe. Il pourrait présenter des comportements automatiques qui semblent un peu étranges tel que de mâcher, avaler, tenter d’attraper des choses du bout de ses doigts dans le vide, etc. En raison de la localisation, l’élève qui présente ce type de crise pourrait ressentir une panoplie d’émotion pendant le déroulement de celle-ci: la peur, la joie, la colère, le sentiment de déjà-vu ou de jamais-vu. Ces deux derniers éléments sont intimement liés à la mémoire. Après la crise, il pourrait sembler confus, avoir de la difficulté à s’exprimer.

Au niveau cognitif, selon les données de la littérature actuelle, nous pourrions nous attendre à retrouver possiblement des atteintes de:

  • la mémoire verbale;
  • la mémoire visuo-spatiale;
  • des déficits affectant tant les systèmes mnésiques épisodiques, sémantiques, qu’autobiographiques;
  • des troubles exécutifs (flexibilité, inhibition, fluence verbale avec une tendance aux persévérations, c’est-à-dire une tendance à répéter les mêmes mots même si ceci n’est pas approprié);
  • des troubles d’attention soutenue.

La part des déficits exécutifs versus les mauvaises performances en mémoire reste tout de même à préciser… quoique ceci n’est pas exclusif à l’épilepsie temporale, les troubles de mémoire pure étant pour l’instant peu étudiés chez l’enfant.

Références

AboutKidsHealth. (2021, 23 mai). Épilepsie du lobe temporal. https://www.aboutkidshealth.ca/FR/Article?contentid=2074&language=French#:~:text=L’%C3%A9pilepsie%20du%20lobe%20temporal%20est%20habituellement%20trait%C3%A9e%20%C3%A0%20l,crises%20commencent%20pourrait%20%C3%AAtre%20n%C3%A9cessaire

Bocti, C., Robitaille, Y., Diadori, P., Lortie, A., Mercier, C., Bouthillier, A., et al. (2003) The pathological basis of temporal lobe epilepsy in childhood. Neurology, 60, 191-5.

Gascoigne, M. B., Smith, M. L., Webster, R., Barton, B., Gill, D. et Lah, S. (2013). Autobiographical memory in children with temporal lobe epilepsy. Journal of International Neuropsychological Society, 19, 1076-86.

Guimaraes, C. A., Li, L. M., Rzezak, P., Fuentes, D., Franzon, R. C., Augusta Montenegro, M., et al. (2007). Temporal lobe epilepsy in childhood: comprehensive neuropsychological assessment. Journal of Child Neurology, 22, 836-40.

Lopes, A. F., Simoes, M. M., Robalo, C. N., Fineza, I., Goncalves, O. B. (2010). Neuropsychological evaluation in children with epilepsy: attention and executive functions in temporal lobe epilepsy. Review of Neurology, 50, 265-72.

Mayor, C. (2018). Chapitre 22. Troubles cognitifs et comportementaux dans le cadre d’épilepsies chez l’enfant. Dans : Arnaud Roy éd., Neuropsychologie de l’enfant: Approches cliniques, modélisations théoriques et méthodes (pp. 353-361). Louvain-la-Neuve, Belgique: De Boeck Supérieur. https://doi.org/10.3917/dbu.roy.2018.01.0353"

Rzezak, P., Fuentes, D., Guimares, C. A., Thome-Souza, S., Kuczynski, E., et al. (2007). Frontal lobe dysfunction in children with temporal lobe epilepsy. Pediatric Neurology, 37, 176-185.

Rzezak, P., Guimaraes, C. A., Fuentes, D., Guerreiro, M. M., Valente, K. D. (2012). Memory in children with temporal lobe epilepsy is at least partially explained by executive dysfunction. Epilepsy Behavior, 25, 577-84.

Smith, M. L., & Lah, S. (2011). One declarative memory system or two? The relationship between episodic and semantic memory in children with temporal lobe epilepsy. Neuropsychology, 25, 634-44.

Thébault-Dagher, F., Carmant, L., Gravel, J., Lupien, S., Herba, C. et Lippé, S. (2016). Développement cognitif des enfants épileptiques: contribution du stress. Revue québécoise de psychologie, 37(2), 21–42. https://doi.org/10.7202/1040036ar

Dernière mise à jour: 23 mai 2021