La différenciation pédagogique en bref

© Louise Rodrigue, psychologue/neuropsychologue scolaire


La mission de l’école québécoise, est, tenant compte du respect du principe de l’égalité des chances, d’instruire, de socialiser et de qualifier les élèves tout en les rendant aptes à entreprendre, à poursuivre et à réussir un parcours scolaire.

Elle a pour…

« … mandat d’offrir des services éducatifs à tous les jeunes, de prendre en considération les éléments diversifiés de leur univers et de les outiller pour qu’ils puissent actualiser leur potentiel tant sur le plan social que sur le plan intellectuel, et ce, pour leur vie personnelle aussi bien que professionnelle. En conséquence, son intervention auprès des jeunes doit être multidimensionnelle » — Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, 2021

En effet, les profils et les besoins varient d’un élève à l’autre, d’une classe à l’autre, d’une école à l’autre… Il serait bien utopique de croire que l’ensemble des élèves évoluent dans un contexte socioéconomique, familial et développemental homogène. La culture, la religion, la langue, le fait d’appartenir à une communauté quelconque, le parcours migratoire de certaines familles, sont tous des éléments qui doivent être pris en considération. De plus, certains élèves peuvent éprouver des difficultés particulières, des difficultés d’adaptation ou d’apprentissage, des handicaps, des problèmes de santé: la différenciation pédagogique permet de s’adapter à l’ensemble de ces réalités et d’offrir à tous les meilleures conditions d’apprentissage possible. L’objectif est de favoriser la réussite éducative et le développement du plein potentiel de tous.

Il importe donc de s’adapter à la diversité des besoins que présentent chacun des élèves qui composent les classes.

La définition de la différenciation pédagogique qui a été retenue par le Ministère de l’Éducation et de l’enseignement supérieur du Québec (2021) est la suivante:

La différenciation pédagogique vise la réussite éducative de tous les élèves. Elle s’actualise par l’entremise de l’enseignement, de l’apprentissage et de l’évaluation. Elle consiste à ajuster les interventions aux capacités, aux besoins et aux champs d’intérêt diversifiés d’élèves d’âges, d’origines, d’aptitudes et de savoir-faire hétérogènes, leur permettant ainsi de progresser de façon optimale dans le développement des compétences visées par le programme.

Qu’entend-on par réussite éducative?

La différenciation pédagogique vise la réussite éducative de tous les élèves. (…)

Le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec (2017) conçoit la réussite éducative ainsi:

«La réussite éducative couvre les trois grands vecteurs de la mission
de l’école québécoise: instruire, socialiser, qualifier. Elle englobe la
réussite scolaire, mais va au-delà de la diplomation et de la qualification
en tenant compte de tout le potentiel de la personne dans ses
dimensions intellectuelles, cognitives, affectives, sociales et physiques,
et ce, dès le plus jeune âge. Bien que cette mission soit celle de
l’école, plusieurs autres éléments y contribuent, par exemple la culture
et le sport. La collaboration des parents, de la famille élargie et de
la communauté influence aussi la réussite éducative des élèves.
»

Comment y parvenir?

(…) Elle s’actualise par l’entremise de l’enseignement, de l’apprentissage et de l’évaluation. Elle consiste à ajuster les interventions aux capacités, aux besoins et aux champs d’intérêt diversifiés d’élèves d’âges, d’origines, d’aptitudes et de savoir-faire hétérogènes, leur permettant ainsi de progresser de façon optimale dans le développement des compétences visées par le programme.


En misant sur l’équilibre entre les objectifs communs:

📝 du travail collectif de la classe;

📝 du travail en sous-groupes ou en dyades;

📝 du travail individuel.

En la concrétisant à partir de trois formes:

La flexibilité pédagogique

La flexibilité pédagogique (il s’agit ici de tenir compte des caractéristiques des individus et du groupe, et d’offrir des choix qui favorisent les apprentissages de l’ensemble des élèves. Quatre objets peuvent être différenciés : les contenus, les processus, les structures et
les productions. Nous retrouvons cette flexibilité au niveau 1 de la pyramide RAI);

La mesure d’adaptation

La mesure d’adaptation est un ajustement essentiel qui permet à un élève qui présente des difficultés importantes (ou des limitations) de surmonter ou d’atténuer un obstacle lors de l’apprentissage et de l’évaluation. Cette mesure ne modifie pas les attentes envers l’élève. — Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, 2021

La modification

Mise à la disposition du réseau scolaire, cette modalité vise à favoriser le développement des compétences indiquées au PFEQ pour l’élève qui n’est pas en mesure de répondre aux exigences de ce programme dans une ou plusieurs matières. La décision de modifier les attentes pour un élève implique une analyse préalable de la ou des matières touchées. — Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, 2021

⚠️ La modification n’est pas à prendre à la légère! ⚠️

Modifier consiste à réduire les attentes par rapport aux exigences du programme. L’enseignant doit alors faire des choix au regard des éléments de contenu du programme tant en situation d’apprentissage qu’en situation d’évaluation (par exemple, les composantes de compétence, les notions, les concepts, les processus, les stratégies et les critères d’évaluation). Il doit donc établir une autre cible qui exprime le niveau de compétence attendu qui sera défini pour cet élève spécifiquement.


⚠️ Une confusion est fréquente : modifier ne signifie pas utiliser le contenu d’un cycle ou d’une année antérieure. ⚠️

Conclusion

En conclusion, la différenciation pédagogique consiste à faire progresser les élèves en tenant compte à la fois de leur unicité d’être humain qui évolue dans un contexte de société. Dans ce contexte de diversité des besoins et de diversité des interventions à mettre en oeuvre, il est indispensable que chacune des parties prenantes qui gravitent autour de l’élève se mobilise vers la recherche de solutions et de stratégies pouvant contribuer au déploiement individuel et collectif du plein potentiel des élèves, et qu’ils s’engagent activement à sa mise en oeuvre.

Références

Leroux, M. et Paré M. (2016). Comment peut-on définir la différenciation pédagogique? Revue Vivre le primaire, 29(1).

Conseil supérieur de l’éducation. (2016). Remettre le cap sur l’équité. Rapport sur l’état et les besoins de l’éducation 2014-2016.

CRIFPE. (2015). Formation et profession. Dossiers : Mise en œuvre de pratiques de différenciation pédagogique: ressources, défis et dispositifs d’accompagnement. L’organisation du travail scolaire et recherche d’efficacité. Revue scientifique internationale en éducation, 23(3).

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. (2017). Politique de la réussite
éducative.
http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/politiques_orientations/politique_reussite_educative_10juillet_F_1.pdf

Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. (2021). Différenciation pédagogique : Soutenir tous les élèves pour favoriser leur réussite éducative. http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/education/jeunes/pfeq/differenciation-pedago.pdf

Paré, M. (2016). Mieux répondre aux besoins diversifiés de tous les élèves. Montréal: Chenelière Éducation.

Dernière mise à jour: 15 avril 2021

https://1001neuronesenaction.com/avis-legaux/