La flexibilité cognitive

© Louise Rodrigue, psychologue/neuropsychologue scolaire

Vous connaissez ce type d’élève qui est souvent perçu comme étant « rigide » et « têtu »? Prenez garde! Bien souvent, ceci relève beaucoup plus d’une incapacité que d’un manque de volonté: la flexibilité cognitive peut-être la grande responsable!

Cette fonction fait elle aussi partie du regroupement des fonctions exécutives. Examinons-là plus en profondeur…

La fonction de cette fonction

La flexibilité cognitive (ou souplesse mentale pour certains) est à l’opposé de la rigidité cognitive: il s’agit d’être capable de réorienter son attention et son action pour s’adapter à un changement, à une situation différente, à une nouveauté.

Elle nous permet de percevoir les multiples facettes d’une situation, de concevoir quelque chose d’un angle tout à fait nouveau, d’entrevoir de multiples possibilités, de sortir des sentiers battus s’il le faut; c’est cette fonction qui nous permet de résoudre des problèmes en considérant différentes solutions possibles.

C’est grâce à la flexibilité cognitive que nous pouvons passer aisément d’une activité à une autre (donc d’alterner entre plusieurs activités) que ce soit fait spontanément ou à la demande de quelqu’un d’autre. Elle nous permet aussi de passer facilement d’une procédure à une autre. Elle est donc importante pour notre efficacité!

La reconnaître à l’école

La flexibilité cognitive est régulièrement sollicitée à l’école. Voici quelques exemples:

  • Lors de la résolution d’un problème mathématique, l’élève doit passer d’une addition à une multiplication et ensuite effectuer une division;
  • Lorsqu’il doit changer de matière pendant la journée: l’élève ne doit pas en être perturbé;
  • Lorsqu’il s’agit d’envisager un problème sous différents angles en sciences, en générant et en évaluant différentes hypothèses;
  • Lorsque l’élève doit trouver une solution suite à un conflit avec un autre élève;
  • Etc.

Lorsque la flexibilité cognitive est synonyme de défis quotidiens

Un élève qui présente des difficultés au niveau de sa flexibilité cognitive expérimentera de nombreux défis. Par exemple:

  • Avoir du mal à s’adapter aux imprévues et aux situations nouvelles;
  • Ne plus savoir quoi faire lorsque des éléments nouveaux doivent être pris en compte dans la résolution d’un problème;
  • Répéter les mêmes erreurs constamment. Continuer dans ses patterns même si ceux-ci ne sont plus adaptés et perdre en efficacité et en justesse;
  • Avoir de la difficulté à voir le point de vue des autres, à trouver des compromis ou des solutions à un conflit;
  • Adopter des comportements et des idées de façon très rigide, comportant peu de nuance;
  • Etc.

Conséquemment, il en résulte souvent nombre de problèmes associés tels que des difficultés sociales, de l’opposition, de l’anxiété, etc.

Dernière mise à jour: 7 avril 2021