Le trouble du spectre de l’autisme (TSA)

© Louise Rodrigue, psychologue/neuropsychologue scolaire

Autisme et école: saviez-vous que…

Entre 2001 et 2016, la clientèle globale des commissions scolaires du Québec a subi une baisse de 9%. Pour la même période, la clientèle HDAA a augmenté de 71,8% et c’est le trouble du spectre de l’autisme qui a connu la hausse la plus importante : 628,4 %.

Pourquoi ces changements dramatiques concernant l’autisme ?

Certains spécialistes avancent qu’une des raisons probables est le fait que ce diagnostic permet entre autres d’accéder à des services spécialisés dans les écoles, comme des classes à effectifs réduits où il y a beaucoup moins d’élèves. Les critères actuellement utilisés pour identifier l’autisme, lorsqu’ils sont appliqués trop mécaniquement peuvent également induire en erreur et s’expliquer par d’autres troubles ou facteurs.

Qu’est-ce que le trouble du spectre de l’autisme (TSA) selon le DSM-5?

De façon très succincte, le TSA est un trouble neurodéveloppemental qui se caractérise par :

  • un déficit cliniquement significatif et persistant de la communication et des interactions sociales (déficit de la communication verbale et non verbale utilisée dans les interactions sociales, manque de réciprocité sociale et difficultés à développer et maintenir une relation appropriée avec les pairs pour son niveau de développement);

  • un mode de comportement, d’activités et d’intérêts restreints, stéréotypés et répétitifs. Note : La personne doit manifester au moins deux des énoncés suivants : comportements moteurs ou verbaux stéréotypés ou comportements sensoriels inhabituels; adhérence excessive à des routines et à des patrons de comportements ritualisés; intérêts fixes et restreints.

  • les symptômes doivent être présents tôt dans l’enfance. Toutefois, si la demande sociale n’excède pas les capacités limitées de la personne, les symptômes peuvent se manifester plus tardivement.

Cf. : DSM-5 pour la définition détaillée

Dre Karine Morasse, neuropsychologue, vous explique plus en détail sur le site de l’Association Québécoise des Neuropsychologues du Québec (AQNP)

https://aqnp.ca/documentation/developpemental/le-spectre-autistique/

Le portrait très hétérogène des élèves TSA

Chaque élève TSA est différent!

Pour la cause, nous le répétons : chaque élève TSA est différent.

Nos élèves TSA forment un groupe hétérogène… souvent TRÈS hétérogène. Ainsi, les interventions à prodiguer avec eux diffèrent également d’un élève à l’autre: les pictogrammes peuvent par exemple très bien fonctionner avec l’un, mais ne pas fonctionner du tout avec l’autre.

La manifestation des symptômes et le niveau de fonctionnement sont variables d’un élève à l’autre. Les élèves TSA présentent fréquemment des conditions médicales, psychologiques ou psychiatriques associées. Par exemple:

  • les troubles anxieux;
  • le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité;
  • les troubles de l’humeur;
  • la déficience intellectuelle;
  • les troubles du comportement;
  • les troubles de langage;
  • la dyspraxie;
  • le syndrome de Gilles de la Tourette;
  • l’épilepsie;
  • Etc.

Dernière mise à jour: 7 avril 2021