Les lobes occipitaux

© Louise Rodrigue, psychologue/neuropsychologue scolaire

Le lobe occipital est situé à l’arrière de la tête, à côté du lobe pariétal et du lobe temporal.

Son importance est souventsous-estimée en regard des apprentissages.Pourtant, il joue un rôleabsolument essentiel.

Ce sont nos lobes occipitaux qui nous permettent de reconnaîtreet d’analyser la couleur, le mouvement, l’orientation, le contour et la forme des images.

Vous l’aurez deviné, les lobes occipitaux traitent et interprète principalement les informations perçues par notre vision.

En cas de dysfonctionnement ou de lésion, les manifestations peuvent être variables, tant au niveau de leur intensité que de leur nature. Par exemple, un élève ayant un foyer épileptique actif au niveau du lobe occipital pourrait présenter des hallucinations visuelles, une hémianopsie (perte de vision de la moitié du champ visuel) ou une agnosie visuelle (trouble de la reconnaissance visuelle).

Puisqu’il s’agit de troubles neurovisuels et non pas de pathologie oculaire (donc l’examen en optométrie peut s’avérer être dans les normes), la méconnaissance des agnosies visuelles peut malheureusement mener à des diagnostics et des prises en charge erronées. Il n’est par exemple pas rare qu’une agnosie soit confondue avec un déficit attentionnel.