La gestion de classe et des comportements: Les renforcements et les récompenses – nos suggestions

© Louise Rodrigue, psychologue/neuropsychologue scolaire

Lorsque l’on veut augmenter la probabilité qu’un comportement ne réapparaisse pas dans le futur, il est généralement payant de renforcer le comportement attendu.

Non seulement ceci aura un effet positif sur l’élève, mais ceci contribuera aussi à prévenir bien des maux en répondant à un besoin. Par exemple, si l’élève a besoin d’attention et qu’il ne l’obtient pas, il s’y prendra autrement: cris, comportements dérangeants, etc.

Plusieurs façons de faire peuvent être utilisées pour renforcer un bon comportement.

Pour les élèves de moins de sept ans, leur concept de soi dépendant majoritairement de leur entourage, la motivation sera extrinsèque. Il sera nécessaire de leur faire régulièrement savoir (en parole, en geste ou autre) qu’ils sont appréciés, aimables et compétents.

Pour les élèves plus âgés et les adolescents, la panoplie de renforçateurs sera davantage variée. Par exemple, ce pourrait être:

  • Matériel (ex.: un autocollant suite à un bon travail);
  • Un privilège (ex.: un temps partagé en bonne compagnie, congé de leçons);
  • Des renforcements sociaux non verbaux (ex.: un clin d’oeil lors d’un bon coup);
  • Donner une rétroaction positive qui valorise ses efforts.

Le renforcement social est à privilégier!

Il a les avantages suivants:

  • Il est plus naturel pour l’élève… et possiblement pour l’adulte aussi!;
  • Il est gratuit;
  • Il n’a pas l’effet pervers que l’élève en demande toujours plus;
  • Il répond davantage aux besoins de reconnaissance, d’affiliation, d’appartenance et d’estime de soi);
  • Il améliore le concept de soi de l’élève;
  • Il nourrit le sentiment d’identité.

Les systèmes de renforcement

Lorsque l’attention positive et les renforçateurs sociaux ne suffisent pas, il peut être nécessaire de mettre sur pied un système de renforcement.

Un système efficace consistera à accorder des points à l’élève de façon systématique lorsqu’il fera le comportement ciblé. Il pourra par la suite échanger ses points contre des récompenses qui auront été déterminées à l’avance.

Il est généralement suggéré de privilégier les récompenses sociales dans de tels systèmes:

  • Elles n’entraînent pas de surenchère;
  • Elles permettent à l’élève d’avoir des contacts sociaux.

Références

Duclos, G. (2010). Estime de soi, un passeport pour la vie (3e éd.). Montréal, QC : CHU Sainte-Justine.

Massé, L., Verreault, M., et Verret, C., avec la collaboration de Boudreault, F., et Lanaris, C. (2011). Mieux vivre avec le TDAH à la maison : programme pour aider les parents à mieux composer avec le TDAH de leur enfant au quotidien. Montréal, QC : Chenelière Éducation.

Dernière mise à jour: 7 avril 2021