L’importance de la relation entre l’élève et l’enseignant

© Louise Rodrigue, psychologue/neuropsychologue scolaire

La littérature démontre qu’une relation positive entre l’élève et l’enseignant peut faire une grande différence en classe. Celle-ci:

• A un impact sur la réussite scolaire et l’adaptation des élèves du primaire (ceci est moins documenté chez les élèves du secondaire, bien que très probable);

• Constitue un facteur de protection important pour les élèves présentant des difficultés de comportement à la maternelle;

• Contribue à améliorer les compétences sociales des élèves à la fin de la maternelle et au cours de la première année à l’école primaire;

• Contribue à diminuer les comportements dérangeants de certains types d’élèves.

La société et l’éducation ne valorisent plus suffisamment l’importance cruciale du lien d’attachement entre le jeune et l’adulte selon certains auteurs. MacNamara (2017) va jusqu’à dire que le lien d’attachement amène les enfants à leur plein potentiel.

En effet, l’attachement sécurisé procure à l’élève des conditions gagnantes d’apprentissage. Ce lien permet à l’enseignant de mettre en œuvre une approche positive, empathique et bienveillante. Il sera un phare qui pourra orienter l’élève dans ses apprentissages et dans la réussite éducative, de faire éclore son potentiel.

Pour ce faire, les bases doivent être solides. Les adultes qui gravitent autour de l’élève devraient aussi toujours se souvenir que:

  • L’enfant possède naturellement la capacité de bonté, d’empathie, d’altruisme (Lecomte, 2014);
  • Chaque enfant fait de son mieux avec ce qu’il possède dans le moment présent;
  • Chaque comportement de l’enfant et de l’adolescent est une manière de communiquer son ressenti;
  • Chaque enfant a besoin de ressentir une sécurité affective avec les adultes qui l’entourent;
  • Chaque enfant cherche à être heureux.

Conséquemment, prendre du temps pour construire et maintenir la relation est certainement un bon investissement!

 

Références

Bergin, C. et Bergin, D. (2009). Attachment in the classroom. Educational Psychology Review, 21(2), 141-170. doi: 10.1007/s10648-009-9104-0

Couture, C. (2019). Comment établir et conserver une relation de qualité avec un élève manifestant des symptômes de TDAH, La Foucade, 19(2), 42-44.

Debarbieux, É. (2018). L’impasse de la punition à l’école. Paris : Armand Colin.

Gueguen, C. (2018). Heureux d’apprendre à l’école. Paris : Les arènes. Robert Laffont.

Gueguen, C. (2014). Pour une enfance heureuse. Paris : Robert Laffont.

Lecomte, J. (2014). La Bonté humaine. Paris : Odile Jacob.

Lupien, S. (2019). À chacun son stress. Mont-Tremblant (Québec). Éditions Va Savoir.

MacNamara, D. (2017). Jouer, grandir, s’épanouir. Montréal : Les Éditions au Carré inc.

Monzée, J. (2015). J’ai juste besoin d’être compris ! Québec : Le Dauphin Blans.

Neufeld, G. et Maté, G. (2005). Retrouver son rôle de parent. Montréal : Les Éditions de L’Homme.

Robillard, R. (2019). La relation d’attachement entre l’élève et l’enseignant. Au cœur du développement de l’enfant et de l’adolescent. Revue apprendre et enseigner aujourd’hui, 9(11).

Rogers, M., Bélanger-Lejars, V. et Heath, N. L. (2015). Mismatched: ADHD symptomatology and the teacher-student relationship. Emotional and Behavioural Difficulties, 20(4), 333-348. doi: 10.1080/13632752.2014.972039

Roorda, D. L., Jak, S., Zee, M., Oort, F. J. et Koomen, H. M. Y. (2017). Affective teacher-student relationships and students’ engagement and achievement: A meta-analytic update and test of the mediating role of engagement. School Psychology Review, 46(3), 239-261. doi: 10.17105/SPR-2017-0035.V46-3

Siegel, D. (2018). Le cerveau de votre ado. Paris : Les Arènes.

Toste, J. R., Bloom, E. L. et Heath, N. L. (2014). The differential role of classroom working alliance in predicting school-related outcomes for students with and without high-incidence disabilities. The Journal of Special Education, 48(2), 135-148. doi: 10.1177/0022466912458156

Dernière mise à jour: 13 avril 2021