Tdah et fonctions exécutives

© Louise Rodrigue, psychologue/neuropsychologue scolaire

Souvenons-nous que les fonctions exécutives permettent à l’élève:

  • De réguler sa pensée et ses comportements afin d’accomplir une tâche nouvelle et/ou complexe;
  • D’ajuster ses comportements aux situations plutôt que de suivre ses impulsions du moment;
  • De contrôler volontairement son comportement et ses pensées au lieu d’agir avec ses automatismes.

Souvenons-nous que les élèves présentants un trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) ont:

  • Souvent des difficultés sur le plan des fonctions exécutives… mais des difficultés sur le plan exécutif ne mènent pas nécessairement à un diagnostic de TDAH!

Il est possible d’améliorer les fonctions exécutives à un certain degré dans le cadre d’un TDAH. Toutefois, les bénéfices seraient apparemment de courte durée.

À retenir:

  • La médication psychostimulante améliorerait les fonctions exécutives froides;
  • L’activité physique pratiquée régulièrement semble aussi améliorer les fonctions exécutives, ainsi que les symptômes du TDAH et de l’anxiété s’il y a lieu;
  • Plusieurs activités de remédiation cognitive ont des effets positifs sur les fonctions exécutives, mais ces effets ne semblent pas se généraliser à la vie quotidienne: un entraînement explicite en temps réel est nécessaire.

Références

Plamondon, A. (2019) Les fonctions exécutives et le TDAH, La Foucade, 19(2), 10-11.

Dernière mise à jour: 20 juillet 2021